J’ai lu « Au petit bonheur la chance » de Aurélie Valognes

Livre "au petit bonheur la chance" de Aurélie Valognes

Résumé du livre

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus. 
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un cœur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot.
Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon.
Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.
Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

« Alors que Lucette s’éclipse un instant pour se dégourdir les jambes, Jean, de son doigt gauche, écrit « Maman » sur la buée de la vitre, puis, d’un revers de la main, l’efface et trace de son index droit « Ma mère ». C’est à ce moment-là précisément que, pour Jean, Marie, tombée de son piédestal, est devenue sa mère. » – citation du livre « Au petit bonheur la chance »

Mon avis

Le début du roman m’a vraiment partagé. Bien que je comprenne le choix de la narratrice de poser le contexte périodique du livre, les clichés sur la vie à la campagne dans les années 60-70 étaient omniprésents. A mon sens, cela englobait beaucoup trop le thème du roman.

Ce n’est qu’une cinquantaine de page plus tard que l’histoire m’a vraiment accroché. Cette histoire est celle de Jean, un petit bonhomme maladroit & celle de Lucette, un cœur tendre et généreux caché sous un caractère bien trempé.

Ces deux-là sont bouleversants, attachants & authentiques. Lui vit un abandon, il traverse alors différentes étapes : l’incompréhension, la tristesse, l’espoir, la colère et finalement la résignation. Elle, fait tout son possible pour pourvoir aux besoins de son petit-fils. Avec son maigre salaire, elle s’efforce à sa façon de lui rendre la vie plus belle. Leur complicité est réellement touchante.

Ce roman est aussi le croisement de plusieurs générations portées par une éducation, des lois, des conditions de vie (notamment la condition féminine), des progrès technologiques, des mœurs ayant évolué au fil du temps : une époque différente, en somme.

C’est lorsque l’on se rend compte de cette différenciation d’époque, que l’on comprend davantage les comportements des protagonistes du roman.

Les chapitres sont courts, la lecture est rapide. L’histoire, en particulier vers la fin, se révèle incroyablement émouvante.

Ce livre « feelgood » est un petit condensé de bons sentiments qui ne peut que nous attendrir, un récit empreint de simplicité et de sincérité.

« Entre eux, de toute façon, c’est plus fort qu’une histoire d’amour. C’est une histoire de vie, une tranche épaisse et généreuse d’amitié, débordante de crème et de beurre, où l’amour, celui qui finit mal en général, n’a pas sa place. Entre eux, rien ne finira jamais. » – citation du livre « Au petit bonheur la chance »

Ma note

4/5
livre Au petit bonheur la chance résumé et avis

Et vous, avez-vous déjà lu « Au petit bonheur la chance» de Aurélie Valognes? 

Qu’en avez-vous pensé?

 A très vite, Pauline ♡

Laisser un commentaire