J’ai lu : Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Roman Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

Résumé du livre

Faute de connaitre son histoire, Justine, vingt-et-un an se passionne pour celle d’Hélène, pensionnaire, presque centenaire, de la maison de retraite où la jeune femme est aide-soignante.

Sa vie est un roman : sa rencontre avec Lucien en 1933, leur amour, la guerre, le juif Simon planqué dans la cave, la trahison, la Gestapo, la déportation.

Justine extorque peu à peu à la vieille dame de lourds secrets et finit par affronter ceux de sa propre famille.

« Il lui avait aussi dit qu’il y a plus d’étoiles dans le ciel que de grains de sable dans le Sahara. Elle l’avait aimé pour cela. Pour toutes ces choses qu’il lui avait apprises, à elle, la petite fille de l’atelier de couture condamnée à ne jamais rien savoir si elle ne l’avait rencontré. »– citation du livre « Les oubliés du dimanche »

Mon avis

Justine est une jeune fille simple, discrète, passionnée par les histoires que peuvent lui livrer les personnes âgées dont elle s’occupe. Elle qui a toujours rêvé d’écrire, elle se décide un jour à écrire l’histoire d’Hélène, sa chouchoute.

Justine vit avec Jules qu’elle considère comme son frère. En réalité c’est son cousin, leurs parents sont tous deux décédés dans un accident de voiture avec leurs femmes respectives. Élevés par leurs grands-parents, ces derniers se murent dans le silence chaque fois qu’elle tente de discuter de ses parents & de ce qui s’est passé avant l’accident.

N’ayant aucune réponse de leur part, Justine se lance dans cette quête et va finir par déterrer de lourds secrets de famille.

Les allers-retours entre le présent avec l’histoire de Justine mais également le passé de ses parents, de ses grands-parents & l’histoire d’Hélène est très plaisant.

Tous les passages de ce livre sont extrêmement beaux, et certaines histoires sont vraiment marquantes. Une mouette comme un ange gardien qui suit Hélène chaque jour. L’apprentissage de la lecture par Lucien à Hélène. Le bistrot du village & ses habitués. La déportation de Lucien. Sa vie après la guerre.  Les faux appels anonymes aux familles des personnes âgées annonçant le décès de leur parent/grand parent dans l’espoir de susciter plus de visites… et bien d’autres encore. 

En résumé, ce roman est particulièrement émouvant, profond, tendre et poétique. 

C’est un gros coup de cœur.

« En le regardant, je me demande pourquoi on tombe amoureux. Moi qui passe mes journées à écouter des histoires, je suis bien placée pour savoir que l’amour ne supporte aucune explication. » — citation du livre « Les oubliés du dimanche »

Ma note

4.5/5

Et vous, avez-vous déjà lu « Les oubliés du dimanche» de Valérie Perrin ? Qu’en avez-vous pensé ?

 A très vite, Pauline ♡

4 Replies to “J’ai lu : Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin”

  1. Salut !
    Je n’ai pas encore l’occasion de le lire mais j’avoue que ton écrit donne envie de se plonger dans cette histoire touchante… 🙂
    Je retiens le titre !

    A bientôt,
    Line

    1. Merci pour ce petit mot 😍 Ravie que tu ai trouvé une idée de roman !
      A très vite !

  2. Coucou! Un livre que je noterai , d’après ton avis.
    En lisant ce genre d’article , ça m’inspire pour me remettre à lire.
    Bon week-end

    1. Merci pour ton message! 😊 Avec les beaux jours qui arrivent, c’est toujours sympa de se poser sur un transat au soleil … avec un bon livre 😎

Laisser un commentaire