J’ai lu « On regrettera plus tard » de Agnes Ledig

résumé et avis on regrettera plus tard agnes ledig

Résumé

Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

Avec la vitalité, l’émotion et la générosité qui ont fait l’immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l’existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

« Personne n’absorbe la tristesse qui s’installe au fond de soi. C’est une rivière souterraine, qui jaillit pour s’écouler ou qui stagne en un étang fangeux. Aucun être extérieur ne peut vider cette eau-là du fond de nous-mêmes. On espère seulement qu’avec le temps et un peu de soleil, elle s’évaporera doucement. » – citation du livre « On regrettera plus tard»

Mon avis

Depuis le décès de sa femme, Eric erre de ville en ville avec sa fille Anna Nina dans une roulotte aménagée, au confort rudimentaire à la recherche de paix, de calme et de  liberté.  Valentine, aime bouger, elle multiplie les activités pour ne pas s’ennuyer dans son quotidien et éviter de penser au manque d’amour qui creuse peu a peu son cœur.

Ces deux-là auraient pu ne pas se croiser mais la vie en a décidé autrement. Anna Nina va alors trouver en Valentine une figure maternelle & découvrir la socialisation avec d’autres enfants à l’école.

Les remises en questions des personnages ne se font pas attendre : est-ce qu’Eric fait le bon choix en emmenant Anna Nina dans ce type de vie nomade ?  serait-elle plus heureuse à l’école ? pourquoi Valentine a le sentiment d’être étouffée chaque fois qu’elle se rapproche d’un homme ?

En parallèle de ces personnages, on suit l’histoire de Suzanne une femme juive durant la seconde guerre mondiale. Torturée puis relâchée, on suit sa fuite vers le Jura accompagné d’un jeune garçon. Mais aussi l’histoire de Gael, le meilleur ami de Valentine, déchirée entre l’amour qu’il porte à sa femme et l’amour qu’il porte à l’une de ces nouvelles rencontres.

Quand j’ouvre un livre d’Agnès Ledig, je m’attends assurément à un coup de cœur comme ce fut le cas, par exemple pour  « Marie d’en haut ». C’est comme ça. Agnès Ledig a les mots, le talent, les thèmes, les personnages, l’émotion placée au juste moment. Mais pour la première fois celui-ci n’en est pas un.

C’est assurément une belle histoire mais je m’attendais à plus. Les retours dans le passé en 1944 m’ont un peu dérangé, je n’y ai pas compris l’intérêt durant un long moment. J’ai aussi trouvé le début lent, le côté un peu cliché de la nuit d’orage, le père veuf, la femme célibataire qui s’occupe de tout pour noyer son chagrin, la petite fille modèle parfaite, etc.. ne me laissait pas présager un grand livre comme m’a habitué Agnès Ledig. Et malheureusement ce fut le cas.

Bien sur la beauté des textes et citations de l’auteur a permis de rattraper tout le reste. C’est d’ailleurs ce que je retiendrai de cette lecture : non pas l’histoire mais l’écriture de Agnès Ledig

Cette façon de toujours parfaitement réussir à transcrire les émotions & les fêlures des uns et des autres.

« Laissez s’installer un peu d’amour au fond de vous et tout pétille à nouveau. Vous redevenez à nouveau une coupe de champagne, vous êtes le champagne, la légèreté des bulles et l’ivresse qui va avec. » – citation du livre « On regrettera plus tard»

Ma note

3/5

Et vous, avez-vous lu « On regrettera plus tard » de Agnes Ledig

Dites-moi en commentaire ou par message ce que vous en avez pensé !

 A très vite, Pauline ♡

Laisser un commentaire