J’ai lu «Sentinelle de la pluie» de Tatiana de Rosnay

Avis sentinelle de la pluie tatiana de rosnay

Résumé

Pour fêter l’anniversaire de Paul et leurs quarante ans de mariage, Lauren réunit la famille à Paris. Linden, le fils, est venu de San Francisco pour l’occasion, et Tilia, la fille, de Londres. Mais depuis plusieurs jours des pluies diluviennes s’abattent sur la Ville Lumière, laissant présager le pire. Pourtant ce n’est pas la crue de la Seine qui menace le plus la famille Malegarde.

Comment se protéger lorsque toutes les digues cèdent et que l’on est submergé ? Face au péril, parents et enfants devront s’avouer ce qu’ils s’étaient toujours caché. Traumatismes, secrets enfouis, coming-out… Tandis qu’en miroir du fleuve les sentiments débordent, le drame monte en crescendo, démultipliant l’intensité des révélations.

 «Ce qui frappe Linden, c’est le silence : plus de moteurs de voiture, de grondements de bus, de coups de klaxon; rien que le chuintement de la pluie et de l’eau qui se mêle au murmure des voix. . » – citation du livre « Sentinelle de la pluie»

Mon avis

Quand la ville « lumière » se transforme en une géante ville boueuse.

Voilà le thème du nouveau roman de Tatiana de Rosnay. Un thème porté par des personnages hauts en couleurs.

Nous avons Paul, le papa jardinier bourru et solitaire. Lauren, la mère de famille blessée par un mari trop absent à son gout. Linden, le fils photographe incapable de parler avec son père du coming out qu’il a fait il y a des années. Tilia, la sœur qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui ne s’est jamais remise d’un grave accident de la route. Et Mistral, sa fille adolescente si mature et courageuse.

Tous ces personnages dispersés aux quatre coins du monde (Londres, San Francisco et la Drome) se réunissent le temps d’un week end à Paris.

C’est le second livre de l’auteur que j’ai l’occasion de lire après « Boomerang ». Dans ce dernier, Tatiana de Rosnay avait réussi à me charmer en écrivant une intrigue sur fond de roman familial dans laquelle chaque personnage se révèle au fur & à mesure.

Avec « Sentinelle de la pluie », la mécanique reste sensiblement la même. Des secrets se déterrent, des histoires se révèlent et une intrigue nous tient en haleine tout au long du roman.

Pourtant pour ma part, ce roman fonctionne moins bien que le précédent.

J’ai trouvé les descriptions des quartiers de Paris très longues par moments, le dénouement de l’intrigue m’a un peu déçue et j’ai trouvé un brin cliché tous ses personnages.

Je reconnais par contre la jolie plume de l’auteur, sa façon de décrire le rapport de Paul aux arbres qui l’entourent, l’originalité de l’histoire en elle-même, la montée crescendo des tensions coïncidant avec la montée des eaux dans Paris et la jolie couverture glacé aux reflets de goutte de pluie ☺️   

En résumé, un roman qui se lit bien, mais qui ne restera pas gravée dans ma mémoire et qui aurait mérité, à mon sens, plus d’analyse dans les personnages et moins dans la description des quartiers.

« Soudain, Linden s’en rend compte : la voix de son père lui manque depuis toujours. » – citation du livre « Sentinelle de la pluie»

Ma note

2.5/5

Et vous, avez-vous déjà lu « Sentinelle de la pluie» de Tatiana de Rosnay? Qu’en avez-vous pensé ?

Dites-moi en commentaire ou par message ce que vous en avez pensé !

 A très vite, Pauline ♡

One Reply to “J’ai lu «Sentinelle de la pluie» de Tatiana de Rosnay”

  1. Coucou!
    J’aime beaucoup cette personnalité pour ses maillots de bain à succès.
    Je note ce livre, il me tente bien malgré une petite moyenne.
    Des bisous

Laisser un commentaire