J’ai lu : 1Q84 Livre 1 (Avril-Juin)- Haruki Murakami

haruki-murakami-1q84-livre-roman lecture

Résumé du livre

Le passé – tel qu’ il était peut-être – fait surgir sur le miroir l’ombre d’un présent – différent de ce qu’il fût ? Un événementéditorial sans précédent. Une oeuvre hypnotique et troublante. Un roman d’aventures. Une histoire d’amour. Deux êtres unis par un pacte secret. 

Dans le monde bien réel de 1984 et dans celui dangereusement séduisant de 1Q84 va se nouer le destin de Tengo et d’Aomamé…

« Dans le ciel brillaient deux lunes. Une petite et une grande. Deux lunes se côtoyaient. La grande était la lune de toujours. Presque pleine, de couleur jaune. Mais à côté, il y en avait une autre. Une lune au contour inhabituel. Légèrement déformée. Et d’un vert tendre comme des jeunes mousses. Voilà ce que captait son champ visuel. »- citation du livre 1Q84

Mon avis

Dans 1Q84, nous suivons l’histoire de deux japonais celle d’Aomamé, une tueuse professionnelle qui se sent investie d’une mission : celle d’exécuter les hommes qui font subir des violences aux femmes et de Tengo, un professeur de math, apprenti-écrivain qui, sur son chemin est amené à réécrire le livre d’une jeune fille échappée d’une secte appelée « Les Précurseurs ».

C’est la première fois que je m’essaye au style d’écriture japonaise et je ne suis ni déçue ni réellement subjuguée.

Pendant plus de la moitié du livre, je me suis demandée ou l’auteur voulait nous mener. Je pense finalement que le tome 1 (le livre 1Q84 fait partie d’une trilogie) sert avant tout à poser les bases de l’histoire et introduire les personnages.

Par moment nous plongeons dans un univers totalement féérique, poétique avec des scènes très imagées : j’ai beaucoup apprécié ces scènes apaisantes.

Et parfois au contraire, c’est la brutalité des scènes qui ressort avec des meurtres et des violences contre les femmes.

Le contraste de ces scènes est vraiment intéressant.

L’auteur, Haruki Murakami, distille des indices tout au long du livre pour nous indiquer que les personnages n’évoluent pas dans la même réalité que celle que nous connaissons. L’univers fantastique se dessine pas à pas mais sans savoir vraiment quand il arrive.  Et c’est peut être ce genre qui me plait moins, le style du livre n’est pas vraiment tranché.

Mon avis est donc partagé…mais pour le style d’écriture, la poésie et l’originalité du texte je reste sur une note supérieure à la moyenne!

« Les papillons, ce sont vraiment les êtres vivants les plus élégants et les plus éphémères. Ils naissent on ne sait où, leur quête est paisible, très limitée, et ils disparaissent on ne sait où, imperceptiblement. Probablement dans un autre monde. »- citation du livre 1Q84

0
/5

Et vous, avez-vous lu « 1Q84 » de Haruki Murakami ? Dites-moi en commentaire ou par message ce que vous en avez pensé !

 A très vite, Pauline ♡

Articles similaires

Laisser un commentaire